Vers un monde multipolaire ? Pourquoi Poutine a besoin d’armes russes d’avant-garde (VIDEO)

post_thumb_default

 

Les avancées technologiques de la Russie en matière d'armement ont-elles contribué à contenir la politique d'intervention militaire des Etats-Unis, si ce n'est dans le monde, du moins en Syrie ?

Sur fond de tensions géopolitiques extrêmes, et alors que de nombreux gouvernements occidentaux brandissent une supposée «menace russe», Vladimir Poutine a dévoilé le 1er mars 2018 certaines nouvelles armes développées par la Russie. Missiles hypersoniques à portée illimitée grâce à leur propulsion nucléaire, drones sous-marins, armes de brouillage, également défensives, de guerre électronique, armes laser uniques au monde... avec un budget militaire approximativement dix fois moindre, la Russie est parvenue à rétablir l'équilibre stratégique avec les Etats-Unis, rompu après la guerre froide.

Au début des années 1990, alors que l'URSS était sur le point de disparaître, les observateurs s'accordaient pour juger que la confrontation entre Moscou et Washington appartenait au passé. Le président George Bush (père) promet alors au dirigeant soviétique Mikhaïl Gorbatchev que l'OTAN ne s'étendra jamais aux pays du pacte de Varsovie. Pourtant, la promesse ne devait pas être tenue. De surcroît, l'OTAN emmenée par les Etats-Unis officialise le déploiement d'un système antimissile en Europe de l'Est en 2007, menaçant directement la Russie, en dépit des dénégations des Occidentaux.

Cette même année 2007, lors d'un discours fondateur donné à l'occasion de la Conférence annuelle sur la Sécurité de Munich, Vladimir Poutine exhortait les Etats-Unis et leurs alliés à accepter l'émergence d'un monde multipolaire. «Je suis convaincu que nous sommes parvenus à ce moment-clé où nous devons réfléchir à l'ensemble de l'architecture de la sécurité mondiale», analysait-il alors, évoquant la nécessité d'assurer un équilibre entre les intérêts des différents pays dans le monde. Et le chef d'Etat russe de formuler l'espoir : «L'appel à retrouver l'égalité des droits entre tous les acteurs sera peut-être enfin entendu.»

Personne ne nous a écoutés, maintenant écoutez-nous

11 ans plus tard, le 1er mars 2018, s'exprimant devant le Parlement russe, Vladimir Poutine faisait explicitement référence à ce discours de Munich en forme d'offre de dialogue, déclarant : «Personne ne nous a écoutés, maintenant écoutez-nous.»

Lire aussi : Bruxelles et l'OTAN main dans la main pour préparer les infrastructures civiles à la guerre

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

Un commentaire

  1. Posté par Pierre le

    Vive la Russie et vie Poutine ! Bravo les Russes.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.