«Guerre froide avec la Russie»: Mélenchon et Le Pen opposés à la confrontation entre Paris et Moscou

post_thumb_default

 

Le gouvernement français suivrait-il aveuglément les Etats-Unis dans leur volonté de confrontation avec la Russie ? Le 10 avril à l'Assemblée nationale, le Premier ministre Edouard Philippe a en tout cas ciblé Moscou sans la nommer, jugeant que «les alliés du régime [syrien avaient] une responsabilité particulière dans [l]e massacre» chimique présumé de Douma et promettant une «réaction» française. Une position qui s'inscrit dans la lignée des menaces des Etats-Unis, qui n'ont pas non plus attendu qu'une quelconque enquête soit menée sur l'incident présumé pour faire porter le chapeau à Damas et ses alliés.

Cela ressemble beaucoup à un prétexte pour que les Etats-Unis [...] engagent un conflit armé

Dans un autre dossier, celui de l'affaire Skripal, Paris n'a pas non plus hésité à faire bloc avec les Etats-Unis et la Grande-Bretagne contre la Russie, là aussi sans attendre une enquête. Or, cet alignement anti-russe a ses opposants, dans l'hémicycle.

«Dans les guerres, la première victime, c'est la vérité»

Au micro de RT France, le député de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, s'est montré prudent quant à ce qui s'est réellement passé dans la Ghouta orientale, estimant que «tout le monde sait très bien que dans les guerres, la première victime, c'est la vérité». L'élu de Marseille estime : «Ce qui se passe réellement sur le terrain nous est à peu près inconnu. Et l'attaque chimique, si elle a eu lieu, est évidemment abominable et doit être condamnée. Cela ressemble beaucoup à un prétexte pour que les Etats-Unis d'Amérique et leurs alliés reviennent sur la scène et engagent un conflit armé que, jusqu'à présent, ils ont perdu en faveur des Russes et du gouvernement actuel de la Syrie.»

Jean-Luc Mélenchon s'est également dit préoccupé par la récente rencontre d'Emmanuel Macron avec ses homologues des pays baltes (Lituanie, Estonie, Lettonie) à Paris. «Je n'aime pas du tout la réception qui a été faite aux trois présidents baltes réunis, je ne sais pas pour quelle raison à Paris, et qui sont venus jouer les va-t-en guerre aux applaudissements de Monsieur Macron», s'est offusqué, toujours au micro de RT France, Jean-Luc Mélenchon, qui a en outre rappelé : «la Russie n'est pas notre ennemi, c'est notre partenaire.»

#Macron réunit les présidents baltes pour menacer la Russie ! Folie ! La guerre américaine contre la Russie n'est pas la nôtre.

— Jean-Luc Mélenchon (@JLMelenchon) April 9, 2018

Ce n'est pas du tout l'intérêt de la France [...] que d'être, en quelque sorte, le doigt sur la couture du pantalon face aux Etats-Unis

La députée du Front national Marine Le Pen, également interrogée par RT France, a elle aussi émis l'inquiétude d'une France qui «contribue aujourd'hui à créer ou à recréer une forme de guerre froide avec la Russie». Elle met en garde contre l'atlantisme du gouvernement français : «[Cela] n'a aucun sens parce que ce n'est pas du tout l'intérêt ni de la France, ni de son économie, ni des relations internationales que d'être, en quelque sorte, le doigt sur la couture du pantalon face aux Etats-Unis, qui cherchent à souffler sur les braises d'un conflit avec la Russie.»

La présidente du FN ne comprend pas pourquoi la France tourne tant le dos à Russie, notamment avec la menace terroriste ambiante : «La Russie, aujourd'hui dans sa lutte contre l'Etat islamique, va-t-elle dans le sens de l'intérêt de la France ? La réponse est oui. Par conséquent, il n'y a aucune raison de traiter la Russie comme on la traite.»

Lire aussi : Aucune option écartée : Trump promet des «décisions majeures» sur la Syrie dans les 24 à 48 heures

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

12 commentaires

  1. Posté par SD-Vintage le

    Fox News, la chaîne de référence des conservateurs américains, a des doutes sur la politique de Trump en Syrie, il n’a pas été élu pour ça. Cela pourrait coûter très cher aux républicains et cela pourrait remettre en cause la réélection de Trump :
    – « Trump allies in Syria aren’t trustworthy, national security expert warns » – By Julia Limitone
    https://www.foxbusiness.com/politics/trump-allies-in-syria-arent-trustworthy-national-security-expert-warns
    – Tucker: Why is Washington united behind a war in Syria ? Apr. 10, 2018 – 5:49 – Virtually all of official Washington, Republicans and Democrats, have united behind the idea that the United States has a moral obligation to go deeper into war in Syria after a suspected gas attack. Yet, our merely asking obvious questions, we are told to shut up and just obey.
    https://video.foxnews.com/v/5767846288001/?#sp=show-clips
    – « Former American hostage weighs in on situation in Syria
    Apr. 09, 2018 – 2:47 – Theo Padnos spent two years as the hostage of al-Nusra, a Syrian Islamist rebel group. » http://video.foxnews.com/v/5767241715001/?#sp=show-clips
    Il est impossible de savoir qui a lancé l’attaque chimique
    réflexion d’un lecteur :
    « WWIII over information given to us from a bunch of islamic fundamentalists who cut the heads off of 11 year old Syrian children. I’m off the Trump train »
    – Merkel s’engagerait aux cotés des USA en Syrie :
    « German warship to embark with US Navy carrier strike group
    A German warship will join a U.S. aircraft carrier strike group that’s getting underway to Europe and the Middle East. »
    http://www.foxnews.com/us.html

  2. Posté par SD-Vintage le

    La déclaration de Tump :
    https://www.lenouvelliste.ch/dossiers/donald-trump/articles/syrie-trump-previent-la-russie-que-les-etats-unis-vont-tirer-des-missiles-sur-le-regime-d-assad-749488

    Personne n’a remarqué, mais il menace directement la Russie et plus seulement Assad, ce qui est extrêmement grave :
    « Tiens-toi prête, Russie, les missiles arrivent »
    Tout en disant :
    « Notre relation avec la Russie n’a jamais été aussi mauvaise, et ça inclut la Guerre froide. Il n’y a aucune raison à ça. »

    Bien plus grave :
    « Pétanque: Martigny n’organisera pas les Mondiaux 2020
    Candidat à l’organisation des Mondiaux 2020 de pétanque, choisi par la fédération suisse, Martigny n’a pas été entendu par la fédération internationale qui a préféré les attribuer à Prilly. (canton de Vaud) »
    La fin du monde approche.
    https://www.lenouvelliste.ch/articles/sports/autres-sports/petanque-martigny-n-organisera-pas-les-mondiaux-2020-749466

  3. Posté par SD-Vintage le

    L’incroyable morceau d’hypocrisie de Donald Trump, qui fait la politique étrangère des Démocrates, ce qui va faire plaisir à H. Clinton, B. Obama, et Mac Cain :
    ( « Syrie: Trump prévient la Russie que les Etats-Unis vont tirer des missiles sur le régime d’Assad »)
    « Notre relation avec la Russie n’a jamais été aussi mauvaise, et ça inclut la Guerre froide. Il n’y a aucune raison à ça. La Russie a besoin de nous pour soutenir son économie, ce qui serait très facile à faire, et toutes les nations doivent travailler ensemble. Arrêtons la course à l’armement »
    Aucune raison à cela ? Pas même le fait que les USA veulent détruire un allié des Russes ? Que les USA soutiennent les islamistes en Syrie et les Casques Blancs djihadistes ? Tout en luttant contre les russophones d’Ukraine ? Et en soutenant les criminels contre l’humanité saoudiens au Yemen ?
    Le budget de la défense US est 10 fois supérieur à celui des Russes, il a augmenté grâce à Donald Trump, et il ose dire « Arrêtons la course à l’armement » ? De l’hypocrisie à la tonne !

    Si on doit être puni quand on est présumé coupable, Donald Trump est présumé avoir triché l’élection présidentielle : il devrait donc être en prison à l’heure qu’il est d’après sa propre logique.

  4. Posté par SD-Vintage le

    Un des piliers de Fox News (USA) Tucker Carlson, remet en cause la version officielle :
    « Pour étayer son point de vue, le journaliste a mis en perspective cette nouvelle accusation avec celle faite l’année précédente, qui avait déclenché une frappe américaine sur la base d’Al-Chaaryate.
    Lire aussi
    Illustration ONU : le projet russe pour un mécanisme d’enquête sur les armes chimiques en Syrie rejeté
    Le schéma était alors identique : juste avant l’attaque chimique de Khan Cheikhoun attribuée à Bachar el-Assad, l’administration Trump avait annoncé que le départ du président syrien n’était plus à l’ordre jour, qu’il n’était plus question d’un changement de régime du point de vue américain.
    Une position qui avait irrité les va-t-en-guerre à Washington, et quelques jours plus tard, Bachar el-Assad se retrouvait accusé d’avoir utilisé du gaz sarin contre son peuple. «Mais bien sûr ils mentaient», a rappelé Tucker Carlson, notant que le secrétaire à la Défense Jim Mattis a récemment admis qu’il n’existait pas de preuve de la culpabilité de Bachar el-Assad.
    «Cette histoire n’était que de la propagande pour manipuler les Américains», a conclu le journaliste, mettant en garde son audience de ne pas retomber dans les mêmes pièges. »
    suite :
    https://francais.rt.com/international/49642-seul-contre-tous-journaliste-americain-denonce-propagande-attaque-chimique-syrie

  5. Posté par SD-Vintage le

    La droite française suit Macron. Elle n’est pas crédible.

  6. Posté par SD-Vintage le

    Theresa May serait-elle moins stupide que ce qu’elle montrait jusqu’ici ?
    Obama n’avait pas pu bombarder Assad à l’époque de Cameron l’escroc parce que le parlement britannique lui avait refusé son soutien :
    (Info russe donc à considérer avec modération)
    « Syrie : Theresa May hésite à se joindre à une attaque militaire américaine et veut plus de preuves 11 avr. 2018, 11:56
    Le Royaume-Uni s’est montré dubitatif quant à une intervention militaire américaine en Syrie après la supposée attaque chimique à Douma du 7 avril. Une position qui s’avère plus mesurée, en comparaison de celle des Etats-Unis et de la France.
    Selon le quotidien britannique The Times, Theresa May, ne souhaite pas immédiatement se joindre aux Etats-Unis dans sa potentielle attaque contre la Syrie. Le Premier ministre britannique aurait ainsi annoncé à Donald Trump qu’elle ne risquerait pas de frapper par missiles la Syrie tant qu’il n’y aurait pas plus de preuves convaincantes de la culpabilité de Damas, concernant une supposée attaque chimique à Douma le 7 avril. (…) »
    https://francais.rt.com/international/49641-syrie-theresa-may-hesite-a-se-joindre-a-une-attaque-militaire-americaine-et-veut-plus-de-preuves

  7. Posté par SD-Vintage le

    Macron n’est pas « atlantiste », il est de gauche. Si la France suit les USA, c’est parce que ceux-ci poursuivent la politique démocrate d’Obama. Sur la Syrie les démocrates soutiennent Trump. Mais quand Trump voulait un rapprochement avec la Russie, les démocrates et les gauches européennes hurlaient.

  8. Posté par G. Guichard le

    C’est quand même mondialisme chinois contre Moscou moins mondialiste, et on essaie d’intéresser les gens. Politique quantique! Ca n’existe que si on s’y intéresse!

  9. Posté par Aude le

    Mais qu’est-ce que ce BORDEL?
    Les USA, l’Angleterre, la France veulent à nouveau attaquer la Syrie !
    On en fait pire que pendre à la Russie.
    Le Saoudien est reçu en Grande pompe partout. Les valises pleines de petro-dollars!
    Qu’est-ce que les Occidentaux sont entrain de combiner?
    Israël bombarde en Syrie
    STOP STOP STOP.. ils sont en folie. Peuples occidentaux réagissez, ils préparent de sales combines avec des mensonges et prétextes fallacieux.
    Monstres!

  10. Posté par Claire le

    De Gaulle voulait une Europe de l’Atlantique à l’Oural, et il avait raison. Depuis l’UE est devenue un sous-marin des USA, alignée systématiquement et bêtement derrière l’Oncle Sam, le caniche Macron en tête.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.