Sylvain Tesson : « l’islam modéré n’existe pas »

post_thumb_default

 

Le « Wanderer » Sylvain Tesson, écrivain et aventurier, a reçu Le Figaro Magazine chez lui, entre deux excursions sur les sommets du monde ou perdu sur l’immensité des océans. Dans un entretien libre, il a évoqué son goût pour l’aventure, sa philosophie de la vie, la France, la politique, l’Histoire, sa passion modérée pour le monde et l’homme modernes et l’islam…

L’aventurier, qui a traversé au cours de ses pérégrinations, de nombreux pays musulmans, expose sa vision du malaise français et de l’islam. Il estime que son pays souffre du « syndrome du scorpion », c’est-à-dire d’une tendance à vouloir « en finir » avec lui-même, à se jeter « dans la guerre civile permanente », et qu’il n’appréhende pas l’islam dans sa réalité :

« Je suis frappé par l’état de surprise apparemment sincère de ceux qui ont semblé découvrir le concept de terreur islamiste avec le Bataclan ou Charlie Hebdo alors qu’il date de l’hégire! Souvenons-nous des ravages et des razzias en Provence ou dans le Sud-Ouest au Moyen Age!

Au fond, ces attentats n’ont fait que réveiller la mémoire de gens qui dormaient et n’avaient pas lu le Coran. Ou n’avaient pas voyagé: quand je traversais à 20 ans l’Asie centrale à vélo, je voyais ces manifestations de haine et de violence terrifiantes au Pakistan et en Afghanistan. J’étais alors revenu avec l’espoir que jamais cette proposition sociologique, politique, psychique, administrative et religieuse ne puisse s’exprimer en France. Or, non seulement elle s’exprime, mais elle a déjà remporté des victoires.

(…)

Vous ne croyez pas du tout à l’existence d’un islam modéré?

L’islam modéré est du même registre que les banques populaires ou la musique militaire: c’est un oxymore. »

Francesca de Villasmundo

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

6 commentaires

  1. Posté par Claire le

    Effectivement, depuis l’hégire (622), qui a marqué le passage de Mahomet de la Mecque, où il n’était qu’un petit prophète inconnu et méprisé, à Médine, où il est devenu chef de guerre, ce qui marque donc le début du calendrier musulman, l’islam n’a créé que conquêtes par le cimeterre, razzias, chaos et destruction. La plupart de nos contemporains, ne connaissant pas l’histoire, ignorent ces faits, les autres, islamo-kollabos, les cachent soigneusement. Il suffit pourtant de lire le coran ce qui, avec un petit effort intellectuel et une bonne édition annotée, est à la portée de tout un chacun, par ex: « Le coran », traduit et annoté par Denise Masson, éd Folio ( 2 livres de poche). Mais qui a encore envie de lire, surtout quelque chose qui demande un peu de réflexion?

  2. Posté par SD-Vintage le

    « Dans les familles musulmanes, l’éducation religieuse revêt une «très grande importance» quatre à six fois plus souvent que chez les chrétiens (58/60% contre 10/14%).
    Les musulmans sont environ trois fois plus souvent opposés au relativisme religieux: 35% considèrent qu’il n’existe qu’une seule vraie religion contre 10% des chrétiens; seuls 19% sont ouvertement relativistes en la matière contre 56% des chrétiens; 81% des musulmans estiment que la religion a raison sur la question de la création du monde, contre 27% des chrétiens.
    Les musulmans «se démarquent de tous les autres jeunes par leur faible adhésion au libéralisme culturel» – les différences selon les critères vont du double à plus du quadruple.
    En matière d’attitudes relevant d’un absolutisme religieux, les musulmans sont cinq fois plus affectés que les chrétiens et trois fois plus que l’ensemble des lycéens. Et ces différences ne varient guère dans l’échantillon représentatif. Les auteurs relèvent ici que «ce résultat est très important car il montre, démentant bien des affirmations de travaux précédents, que les déterminations socio-économiques d’un engagement religieux absolutiste sont inexistantes ou très faibles» – en clair, cette tendance est essentiellement déterminée par la religion (musulane).
    Les musulmans ont deux fois plus de chances de justifier la violence religieuse que les chrétiens.
    La présence musulmane dans les lycées s’accompagne d’une hausse de l’absolutisme chez tous les lycéens (musulmans et non musulmans). »
    https://lesobservateurs.ch/2018/04/10/france-la-tentation-radicale-enquete-aupres-des-lyceens-une-enquete-particulierement-innovante-et-eclairante/

  3. Posté par Tommy le

    L’ islam est à considérer comme une lente intoxication par un poison.

    A faible dose, le corps le tolère.
    Cette dernière dépassée, on en meurt.

    De même que la colchique soigne la goutte tout en étant potentiellement mortelle…
    Nos autorités savent nous mithridatiser avec leurs  » Padamalgam » , « Y sont pas tous comme ça » et autres balivernes.

    Heureusement que M. Tesson a assez de bouteille pour y voir clair…

  4. Posté par Jack Palance le

    Un islamiste (un vrai) vous tranche la gorge pendant que l’islamiste (pseudo)modéré……vous tiens les pieds !….donc, c’est kif-kif bourricot.

  5. Posté par Bussy le

    A quelques rares exceptions prêts, Sylvain Tesson en est une, soit nos élites et politiciens sont complètement corrompus ou cons comme des balais, soit ils ont maintenant compris mais ne savent pas comment arrêter cette catastrophe, les musulmans sachant en plus très bien menacer quand il le faut.
    Au stade où l’Europe en est, il faudra bientôt que les politiciens et élites admettent qu’ils sont complètement dépassés et laissent la place à des généraux, qui eux agiront après avoir purgé les armées….

  6. Posté par Léo C le

    Combien faudra-t-il de ces avis éclairés de personnes qui parcourent la société, le monde; qui vivent et subissent cette vérité sociale désormais flagrante, manifeste pour que nos c…… molles d’élus se décident à l’admettre et agissent en conséquence ?

    Il n’y a pas d’islam modéré. L’évoquer, au contraire des autres religions, qui n’ont nul besoin de cette distinction, suffit à démasquer cette supercherie.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.