Plus de 100 000 demandes d’asile en France

post_thumb_default

 

Images-2La France a enregistré plus de 100 000 demandes d’asile l’an dernier, selon les chiffres définitifs publiés ce lundi par l’Ofpra.

La demande albanaise a bondi à 12 131 dossiers (mineurs et réexamens compris), soit une hausse de 60 % en un an - après avoir déjà doublé l’année précédente. Ce phénomène est attribué en grande partie à... des motivations économiques. L'intox des migrants fuyant la violence a vécu...

Viennent ensuite

  • l’Afghanistan (6 671 demandes),
  • la Syrie (5 824),
  • Haïti (5 744) qui concerne surtout la Guyane,
  • le Soudan (4 823).

Autre confirmation : la forte progression des pays d’Afrique de l’Ouest et francophone, notamment des Ivoiriens dont la demande a plus que doublé (3 745 dossiers), des Guinéens (+50 % à 4 292) et des ressortissants de République démocratique du Congo (4 228).

Au total, 100 755 demandes ont été enregistrées en 2017, ce qui représente une hausse de 17,5 % par rapport à 2016

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

3 commentaires

  1. Posté par miranda le

    Quand on dit 100.000 demandeurs d’asile, dans la réalité, le même chiffre d’illégaux arrivés dans le même temps resteront sur le territoire.

    Mais comme ces 200.000 régularisés ou NON resteront sur le territoire, nous avons le devoir d’ajouter les personnes qu’ils feront arrivert par regroupement familial autorisé ou NON.

    200.000 personnes qui arrivent aujourd’hui, c’est dans la réalité 10 membres de leur famille qui peuvent venir les rejoindre sur le court ou le long terme
    (mais si, mais si, comme je l’ai vu de mes yeux vu, cela peut être même au delà de dix membres qui vont les rejoindre . j’ai vu dans certains cas 20 et d’autres cas 15 voir 30 personnes arriver (pour vivre une vie déplorable, mais rester quand-même)

    DONC 200.000 migrants aujourd’hui x 10 membres familiaux = 2 millions de migrants invités dans la réalité.

    Ou bien nos dirigeants ne savent pas compter, ne voient pas la réalité, ne savent pas l’anticiper ou l’imaginer, OU BIEN SONT ILS TOUT A FAIT D’ACCORD AVEC CE QUI SE PASSE.
    Alors on peut les qualifier de MEURTRIERS sans couteaux.
    Ils commettent un MEURTRE SOFT sur leurs populations.

  2. Posté par Antoine le

    La note va être salée !
    Si en 2006 on arrivait à un total d’env, 70 milliards, on arrive à une somme mirifique de 164 milliards pour 2017 …
    On aurait pu aider les Français de souche, baisser les impôts, créer des crèches, etc … exactement le contraire de ce qui se passe aujourd’hui … gouverner c’est prévoir !!
    Qu’est-il prévu pour la suite de l’immigration de masse illégale et le regroupement familial ?
    Une catastrophe humanitaire en France et en Europe, la guerre civile (que je n’espère pas !)
    Référence:
    https://lesobservateurs.ch/2018/04/06/en-france-et-en-2006-limmigration-nous-coutait-entre-70-milliards-et-80-milliards-deuro-par-an/

  3. Posté par Bussy le

    Macron doit jubiler, l’invasion continue de plus belle, le plan fonctionne, les cons n’y voient toujours que dalle, et quand ils annoncent 100’000, ça doit être plutôt 200’000, sans compter ceux qui arrivent sans passer par la case réfugié, d’autres centaines de milliers !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.