4 commentaires

  1. Posté par pierre frankenhauser le

    Les funambules d’Avenir Suisse soutiennent que la numérisation sauvera le monde, créant une grande quantité d’emplois. Ils ne disent pas comment concrètement. Pour celles et ceux qui ne sont pas adeptes de la culture geek, il ne leur restera qu’à se pendre. Le coût de la vie en Suisse est devenu quasi insupportable pour pas mal de gens. Que font nos sept nains ?

    https://www.avenir-suisse.ch/fr/les-plus-de-50ans-ne-sont-pas-desavantages-par-rapport-aux-digital-natives/

  2. Posté par Pancréas le

    @Sergio
    Vous croyez vraiment que les pauvres dont il est question dans l’article sont des retraités ?
    AUCUN retraité suisse qui a travaillé toute sa vie en Suisse ne doit s’expatrier « pour survivre » (ou alors il n’a pas travaillé/cotisé toute sa vie).
    Par contre les générations actuelles et futures devront peut-être un jour s’expatrier en raison de la situation catastrophique laissée par…cette même génération de retraités.
    Et vous parlez des banques: ce sont justement les retraités suisses actuels qui ont profité des gains boursiers les plus importants et cela pendant des décennies ! Que ce soit de manière directe par leurs placements privés ou de manière indirecte grâce aux rendements des caisses de pension.
    Ces rendements financiers font désormais partie du passé. La baisse des rendements (et donc des futures rentes) est d’ailleurs déjà une réalité depuis des années comme le montre la baisse régulière du rendement minimum obligatoire des caisses de pension.

    Les retraités actuels sont donc des privilégiés.

    Il n’est d’ailleurs pas question d’eux dans cet article mais bien des générations plus jeunes.
    Mais les jeunes générations semblent moins intéresser la société occidentale. Nous passons plus de temps à nous soucier de nos rentes qu’à parler des jeunes, de la famille et de l’avenir que nous allons leur laisser.
    Cela est symptomatique de cette Suisse et de cet Occident vieillissants et en fin de vie.

  3. Posté par fabiola le

    Il serait temps de faire quelque chose en effet, car ça dure depuis trop longtemps. J’attends de voir la suite…

  4. Posté par Sergio le

    Nous avons aussi un nombre de retraités dont le recensement est gardé secret, qui après une vie de travail en Suisse, doivent s’expatrier afin de survivre, car leur rente n’est pas suffisante. L’illustre costard vide, président de la confédération, maîtrise parfaitement la situation, il est aux ordres des compagnies d’assurances et des banques.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.