Suède: Un étudiant menacé d’être suspendu et sommé de se taire après avoir dit la vérité sur la surreprésentation des migrants dans les crimes sexuels.

suède

Un étudiant de l'Institut royal de technologie a rédigé une fiche d'information sur la surreprésentation des immigrants dans les crimes sexuels.

"Personne ne me parle plus. Je suis ostracisé dans toute l'école. C'est tout à fait grotesque", a déclaré l'étudiant au site d'information Fria Tider.

Un étudiant du nom de Felix a publié une fiche d'information concernant la surreprésentation des migrants dans les crimes sexuels dans le pays.

Tout a commencé par une discussion entre Felix et deux camarades de classe. Quand il a affirmé que les migrants étaient surreprésentés en tant qu'auteurs de crimes sexuels, les femmes ne le croyaient pas et ont voulu voir les sources de son affirmation.

Le jour suivant, Felix est venu avec les statistiques officielles du Conseil national suédois pour la prévention du crime (Brå) et une étude certifiée qui démontrait que 95% des agressions de viols sont commises par des hommes d'origine étrangère.

Après avoir remis le document d'information aux femmes, la fiche a été diffusée dans la classe. Au milieu du cours, une femme africaine assise au fond s'est soudain levée et a désigné Félix.

"Elle a crié que j'étais raciste et un nazi. J'ai essayé vainement de lui dire de se calmer. Il n'y avait pas de place pour la discussion", déclare Felix.

Un enseignant a immédiatement interrompu le tumulte. Mais pendant le cours, la femme qui criait a contacté un grand nombre d'hommes migrants qui sont sortis de l'amphithéâtre et ont fixé Felix du regard par la fenêtre.

"J'ai pensé que ça allait être l'enfer, alors je suis resté cinq minutes de plus dans la classe. Mais ils ne sont pas partis. J'ai décidé d'y aller parce que je ne pouvais pas rester et me ridiculiser. Au moment où je quittais la salle de classe, ils sont entrés et la femme a crié: "Voici tes violeurs!"

"J'ai réussi à partir de là par la seconde sortie. C'était une situation extrêmement menaçante. Si j'avais dit quelque chose, ça aurait pu dégénérer."(...)

Le lendemain, (le vendredi 1er décembre) cinq étudiants ont choisi un groupe de travail en commun avec Félix. Ils l'ont soudainement ignoré. Ils ont complètement cessé de communiquer avec lui et ont même bloqué son accès à un groupe de discussion et à des documents de travail communs.

Lundi, Felix a été informé lors d'une réunion avec le chef du département, Magnus Brenning, qu'il avait été suspendu du travail de groupe en cours parce que les autres étudiants du groupe étaient en désaccord avec ses opinions politiques.

Vidéo: Les enseignants promettent de « prendre des mesures immédiates » contre Felix devant ses camarades de classe:

 

Avant la réunion, Felix a eu un cours. Puis le directeur de la formation Anders Lindström et la coordinatrice de l'égalité Anna Josefsson sont soudainement entrés dans la salle. Sans mentionner le nom de Felix, ils ont commencé à parler de la gravité de ce qu'ils voyaient [la fiche d'information de Felix sur les crimes sexuels des migrants] et ont promis d '«agir directement».

"C'est très bien que vous ayez parlé de ce qui s'est passé. Très bien. Nous ne voulons absolument pas que cela arrive à cette école. Ce n'est pas bon", a déclaré Anna Josefsson, entre autres choses. (...)

"Je suis devenu extrêmement stigmatisé et la plupart des étudiants ne me saluent plus, a affirmé Felix.

Lors d'une réunion avec Annelie Fredriksson, conseillère d'étude, et Marja Mutikainen, responsable des ressources humaines, Felix a été informé qu'il était sous enquête et risquait d'être suspendu de l'école.

Fredriksson propose de développer «un plan d'action pour voir avec Felix ce qui est correct et quand il est approprié de garder le silence sur ses opinions si elles ne correspondent pas au reste de la classe, à la fois pour lui et pour la classe».

Source Source2 Traduction libre Christian Hofer pour Les Observateurs.ch

22 commentaires

  1. Posté par Virgil le

    les SJWs ne savent pas faire la différence entre des faits documentés et scientifiquement démontrés et une opinion. C’est la confusion qu’ils adorent semer quand la réalité ne correspond pas à leurs opinions « factuelles ». Ils ont tellement de libertés qu’ils en sont tyraniques.
    De toute façon, aujourd’hui nous sommes dans une société de consommation et plus de production. On ne connait plus l’effort et c’est pour ça qu’on se retrouve avec tous les petits tyrants pour qui tout le monde est sexiste, raciste, phobe, faciste. Ils sont tellement vide de reflexion et du bon sens necessaire à la survie qu’ils se trouvent d’autres motivations sans fondements pour justifier leur existence. Et dans leur lâcheté, ils attaquent leur propre famille pour se persuader de leur propre courage tout en refusant de se battre contre leurs ennemis.

  2. Posté par Kat le

    Est-ce que ce genre de poursuites et de harcèlement ne tombent pas sous le coup de la loi ?
    Je suis moi-même étudiante et dois vivre avec l’idéologie oppressante du vivre-ensemble et de la bien-pensance présente partout dans ma formation.
    Mais heureusement, bien que souvent regardée de travers lorsque j’exprime mes opinions, je vis en Suisse, où il est encore légal de le faire sans risquer des poursuites pénales.
    Je suis donc particulièrement touchée par la situation de ce jeune homme et souhaiterais faire quelque chose pour lui. Mais que faire ?
    Felix ne devrait-il pas pouvoir être considéré comme réfugié politique et avoir le droit de venir s’installer en Suisse ?
    Enfin, j’imagine que nos chers politiciens sont plus occupés à accueillir les migrants économiques, et qu’ils ont surtout peur de se faire taper sur les doigts par Bruxelles…
    Je suis en tout cas de cœur avec lui, et j’espère qu’il reçoit tous les soutiens qui lui sont dus, car si l’université ne sert plus à penser et à débattre librement, alors à quoi sert-elle ?

  3. Posté par miranda le

    BON IL Y A ENCORE DES QUESTIONS EN SUSPEND :
    – Nos états sont en faillite. Mais quel en est le degré de gravité?
    – Est-ce que les banques Européennes sont très dépendantes de l’argent MUSULMAN?
    – Est- ce que, seules, les élites Européennes sont dépendantes de l’argent MUSULMAN?

    – Est-ce que cette situation réjouit ceux qui rêvent de faire disparaître la blanchitude chrétienne et utilisent donc cette situation à leur profit en jouant à UNE FAUSSE SOUMISSION devant l’Islam,………. juste le temps……….. de s’en servir « économiquement et ethniquement » pour nous ensevelir ?.
    – Est-ce que cette situation leur a donné l’idée de créer LES IDIOTS UTILES ainsi que les petits Nazillons Bolchéviques qui entretiennent bêtement, EUX, une situation de  » connivence sincère avec l’islam », alors que, idiots utiles et nazillons bolchéviques pourraient bien être « éliminés de leur programme, plus tard ».

    Il n’est pas possible que tout ce qui se passe en ce moment, un peu partout en Europe, ne relève pas d’un ou plusieurs de ces CALCULS très très très malsains.

    Un ami osait me dire que c’était l’inexpérience de nos politiques, leur maladresse, leur naïveté qui provoquait cela. Il n’est pas possible, quand on observe la situation de croire que seule une incompétence de nos politiques serait responsable de la situation.

  4. Posté par Gontran le

    Je suis perplexe. Je me demande pourquoi les femmes violées ne viennent pas protéger Félix? Cette omerta ressemble une politique nationale des autorités. On veut peut-être donner plus de temps pour l’intgration en sacrifiant les victimes? Si c’est le cas. Y a-t-il ici une place pour les victimes pour un cycle de dénonciation sur Twiter #viol moi aussi?
    Aussi, je me demande quel aurait été la réaction si Félix avait présenté ces statistiques ainsi: « 5% des agressions sont fait par des hommes nés ici? Nous somme confiant que notre culture et influence va se transmettre » . Peut-être que les femmes immigrantes ne se s’auraient pas sentie attaquée et le supporteraient plus?
    Je ne suis pas d’Europe, peut-être que je ne comprend pas les subtilités.

  5. Posté par Jim Droz dit Busset le

    Jusqu ou le niveau de dégout peut-il atteindre certains occidentaux ?

  6. Posté par carion le

    dire la vérité de nos jours surtout quand il s agit des migrants ou de l islam est un sport qui comporte bien des risques demandez a Felix et Boris le Lay etc ce qu ils en pensent

  7. Posté par Patricia Bechlitch le

    Les 5 % de viols restants ne sont pas le fait d’étrangers, certes, mais sont-il à mettre au compte des Suédois de souche ?

  8. Posté par Maurice le

    Vu que tout le menace dans son pays, aussi bien les immigrants que ses compatriotes, Félix n’a plus qu’à apprendre le polonais ou le hongrois et à s’exiler en Pologne, ou en Hongrie, ou en Russie…

  9. Posté par Antoine le

    Il n’y rien de plus  »raciste » que les chiffres officiels provenant du bureau suédois des statistiques …

  10. Posté par Sam Fisher le

    Bravo Felix

  11. Posté par miranda le

    C’est vraiment « la main de glace » qui s’abat sur la Suède. La propagande les a fait tomber jusqu’à ce niveau. On a l’impression de lire des infos sur le KGB ou le parti communiste chinois, du temps de Mao.
    TCHAO SUEDE, même si l’EUROPE des nations et peuples existe un jour, tu ne pourras même pas t’y joindre, tant tu es contaminée.

  12. Posté par G. Guichard le

    Moi, ce qui m’ennuie c’est que ces invectives de « fasciste » ça date de Mai 68 et que ces activistes nouveaux sont pas loin d’être les petits-enfants ou petits-neveux des soixante-huitards. Seulement, on est 50 ans plus tard. Où est le problème?! :)

  13. Posté par Anna le

    Alors on n’a même plus le droit de débattre ! C’est comme dans la Chine de gardes rouges où une accusation de « droitiste » voulait dire le début d’un long cauchemar.
    Ils recommencent toujours. Ils pensent qu’ils sont « le BIEN » et avec leur orgueil gigantesque, il croient qu’ils peuvent éliminer sans aucun état d’âme tous ceux qui ne partagent pas leurs point de vue. Beaucoup suivent par lâcheté juste pour ne pas avoir de problèmes.

  14. Posté par Tommy le

    Je me contenterais personnellement du ratio 95/15= environ 6.
    Mais je vous rejoins totalement sur le fait que les chances pour la Suède sont nettement plus criminogènes que les clones d’ Abba.
    Et si l’on mentionnait la RELIGION dont se revendiquent les criminels étrangers- quel vilain mot- on arriverait à 100% de musulmans.

  15. Posté par SD-Vintage le

    Apparemment pour l’université les statistiques de l’état suédois sont fausses.

  16. Posté par SD-Vintage le

    Il n’a pas compris que la liberté d’expression est un monopole de la gauche et de l’Islam, de toutes façons c’est la même chose.
    L’Africaine a fait de l’incitation à la violence mais elle ne risque rien elle a le soutien de la gauche.

  17. Posté par Hexgradior le

    La Suède est irrécupérable…

  18. Posté par Antoine le

    Le réaction hystérique de cette féministe issue de l’immigration de masse illégale démontre que le sujet est  »chaud » et qu’il n’y a aucune discussion possible avec des personnes ayant un QI aussi bas … traité quelqu’un de  »raciste et de nazis » lorsque les documents sont des documents officiels suédois, c’est de la mauvaise foi épaulé par une doxa étatique !!

  19. Posté par bigjames le

    Bande de salopards. Pire que les Anglais. A gerber !

  20. Posté par L'expatrié le

    Les faits sont les faits et personne ne peut les contester.
    Quand les étrangers commettent 95% des agressions de viols, et disons qu’ils représentent environ 15% de la population totale (chiffre OCDE), cela veut dire que les étrangers sont 107 fois plus délinquants que les locaux (simple mathématique).
    La formule: ((95%/15%)/(5%/85%)) = 107.67
    Joyeuses Pâques !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.