Radio Libertés, Chronique U. Windisch (3) . Le NON à No Billag (71,6% contre 28,4%) : Triomphe et légitimation définitive du Service public médiatique? Ou nouvelle manipulation?

Uli Windisch
Rédacteur en chef
Radio Libertés_Logo 12.2.18

Il faut voir les chiffres absolus : 2.098.139 NON et 833.630 OUI . Donc plus de 800.000 citoyens qui sont opposés aux redevances actuelles et révoltés contre ce Service public médiatique, bien trop orienté à gauche, notamment dans le domaine de l’information et des magazines.
Le combat POUR une vraie concurrence, un vrai pluralisme, une vraie diversité et CONTRE ce mammouth monopolistique continue. Ce n’était qu’un début…

lien vers l'émission, ici

7 commentaires

  1. Posté par aldo le

    Voilà tout à coup les journalistes revenus en odeur de sainteté. Après les coups tordus des pro-billag, voici les 2ème étage de la fusée bobards qui percute la France médiatique. Essai de REHABILIATION DES JOURNALISTES PAR LA TANGENTE, GRACE A LA LUTTE CONTRE LES FAKE-NEWS. http://www.lejdd.fr/medias/sondage-92-des-francais-jugent-le-journalisme-utile-3596057 Et pourtant quelques semaines avant : http://www.europe1.fr/emissions/le-fait-medias-du-jour/la-confiance-des-francais-envers-les-medias-est-en-forte-baisse-2968364

    QUE MONSIEUR WINDISCH NOUS LIVRE SON ANALYSE sur ces tentatives de restaurer la confiance en exploitant les Fakes News dont se nourrissent en permanence les journaux à la botte, pour focaliser leurs regards uniquement sur la réinformation. Parabole de la paille et de la poutre se répète. NO-BILLAG est un triomphe mais ils ont déjà fait croire à un plébiscite pour continuer leurs mensonges de plus belle. Entre ce que veulent les Français et ce que veulent les journalistes, il y a un océan d’incompréhensions qui doit tout à l’argent de la propagande et aux mystifications qui s’en suivent.

  2. Posté par philippe le

    Pendant cette campagne la SRG et TSR ont brassé trop de vent . Je ne suis pas sûr qu’il sont les vainqueurs les convoitises vont se manifester tôt ou tard .Il ne fallait pas croire au miracle !

  3. Posté par François de Siebenthal le

    Nous vous recommandons de demander des semaines à l’avance ( de suite ) à être scrutateur dans votre bureau de vote et alors, de demander à contrôler le processus d’éventuels pré-dépouillements et des votes des Suisses de l’étranger, sans parler des votes électroniques… . Merci. http://monnaies-pleines.blogspot.ch/2018/03/cia-fraudes-democratiques.html

  4. Posté par Marylin le

    Depuis lundi, c’est devenu affreux de côtoyer 70% de toyets en incapacité mentale de réflexion… C’est dur mais il faut se cramponner! Suis tombée sur un article où en Suède, un nouveau parti portant le doux nom « Alternative pour la Suède » pourrait voir le jour! Enfin, ils commencent à se réveiller…

  5. Posté par G. Vuilliomenet le

    Et si ce million de citoyens refusant d’être manipulés ne payaient plus l’ifd?
    J’ai souvenir qu’Yves Nidegger avait fait cette proposition il y a quelques années en arrière. Ne serait-il pas temps de passer de la parole aux actes?

    N’oublions pas que nous avons des raisons à refuser de payer cet impôt qui sert à financer des actes contraires aux intérêts de la Suisse (immigrations massives, islamisation rampante de notre pays, etc…), mais aussi à payer des ordures de politiciens qui montrent de plus en plus leur mépris du Souverain, le Peuple!

  6. Posté par Dominique Schwander le

    Près de un million de Suisses qui refusent d’être manipulés; cela fait une armée de patriotes clairvoyants.
    Continuons à livrer un combat après l’autre.

  7. Posté par farjon thierry le

    Tous ceux qui ont voté non sont des traîtres et des abrutis!
    La redevance aurait été utile si l’économie du cinéma suisse existait!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.