Fake News. Les dénonciateurs de Fake news, toujours sans exemples concrets, sont en fait les premiers désinformateurs

Uli Windisch
Rédacteur en chef
Stop_Stop_Stop

Les dénonciateurs de Fake news, toujours sans exemples concrets, sont en fait les premiers désinformateurs.

Il est maintenant assez largement connu que les médias bien-pensants, de gauche, et leurs journalistes, qui sont davantage militants politiques que journalistes, ont construit une mécanique bien huilée, répétitive et mensongère pour s’en prendre aux sites de réinformation plutôt que de travailler sérieusement en faisant du vrai journalisme. Ils n’ont pas encore compris que les lecteurs sont plus intelligents, très critiques et davantage connaisseurs des langages médiatiques et de la manipulation que ne le pensent ces journalistes militants ou ces militants journalistes. Les lecteurs sont même révoltés et furieux, comme le montrent les centaines de milliers de commentaires (oui des centaines de milliers) qu’ils proposent aux sites de réinformation.

A la différence des sites de réinformation qui ont très peu d'argent, certains médias ont des moyens financiers gigantesques; ils peuvent détacher plusieurs journalistes militants avec comme seul « travail »  et objectif : traquer, dénicher, dénoncer et diffamer les sites, même de la façon la plus mensongère et scandaleuse. Ils préfèrent mentir, accuser, trafiquer la réalité, jouer aux délateurs plutôt qu’abandonner leur idéologie au profit du Réel ; ce Réel qui leur déplaît tant quand ils n’arrivent pas à le faire entrer dans leur catégories idéologiques préfabriquées et intériorisées au point qu’ils en semblent prisonniers à perpète.

Des accusations toujours sans preuves; c’est là le plus grave.

Lenine_UnMensongeditSouventDevientVérité

Il y a ensuite l’accusation rituelle et pavlovienne dite « d’extrême droite ». De nouveau sans fondement aucun, car la grande partie des sites de la réinformation sont totalement étrangers à cela. Ces flics des médias, sans formation policière, utilisent alors un autre procédé : celui de la généralisation abusive et de l’amalgame, de vrais amalgames cette fois  et constants.

La plupart des sites de réinformation sont patriotiques, souverainistes, pour des frontières effectives, contre l’immigration clandestine massive et criminelle, pour le maintien de leurs cultures, pour l’obligation de l’adoption des valeurs des pays d’immigration, contre le multiculturalisme qui fait enfin apparaître ses effets destructeurs et conflictuels. Pas de quoi crier à l’extrême droite, au fascisme, au nazisme, etc. Mais la vérité ne compte pas pour eux ; il s’agit de tenter de détruire la concurrence et ceux qui disent ouvertement ce que eux s’efforcent de minimiser et de cacher.

Démonstration. Avec preuves à l’appui, cette fois.

L’exemple le plus connu est bien sûr celui du prétendu « Décodex » du journal Le Monde, totalement discrédité et ridiculisé et qui, en résumé, se considérait quasiment comme étant seul à dire le vrai. MDR et effet boomerang ! Et plus ils insistent plus  ils se décrédibilisent ; pas mal pour des médias qui se disent, eux aussi, de référence.

Montrer, démontrer leurs falsifications, mensonges et tentatives de nuire prend du temps et les sites ne peuvent guère le faire, faute de temps et d’argent. Ces accusateurs, menteurs et délateurs le savent et insistent en espérant que l’ image négative et de rejet qu’ils cherchent à donner des sites fiables l’emporte à force de le répéter avec moyens financiers énormes à l’appui. Cela ne rappelle-t-il pas la propagande de certains régimes totalitaires ?

En ce qui concerne maintenant le démasquage de ce travail de sape de ces prétendus Décodexeurs, il faut signaler le gigantesque travail que vient de rendre public Olivier Berruyer du remarquable site « Crises » attaqué lui aussi faussement et scandaleusement par l’immonde Décodex du journal Le  Monde. Il a pris le temps de déposer une plainte pénale contre Le Monde et cela avec un dossier de 65 pages! Si l’on voulait épuiser physiquement et mentalement des personnes, un autre objectif sans doute de cet e-Monde Décodex, on ne s’y prendrait pas autrement. Car en plus de l’alimentation et de la gestion  du site, un travail comme cette plainte de O. Berruyer est vraiment surhumain.

Mais ce travail a été fait et c’est évidemment capital pour montrer, cette fois concrètement, et preuves multiples à l’appui, les méthodes et accusations scandaleuses et mensongères d’individus qui se disent journalistes et en plus de référence !

Voici le lien qui permet de prendre connaissance de cet immense et méritoire travail de démasquage  d’Olivier Berruyer et qui fera date :

Le lien, ici

Berruyer_OlivierTexte_ImagePlainteContreLeMonde

Un autre exemple d'analyse de ce Décodexe de l'e-Monde, sur LesObservateurs.ch, cette fois, ici

Il faut aussi rappeler

Le Monde Un JournalisteNeDevrait pas dire cela

Le Monde 100PourcentGarantieMDR

que Le Monde est le deuxième journal français le plus soutenu financièrement par le gouvernement : plus de 16 millions d'euros en 2013.

Un deuxième exemple de prétendue analyse des sites d'information à Fake news nous a été signalé par un de nos lecteurs. Tout aussi ahurissant et scandaleux venant en plus de journalistes de l’agence Reuters en collaboration avec des chercheurs d’une Université connue, celle d’Oxford ( il est vrai que c’est là aussi que dispense -dispensait- des « enseignements » l'exemplaire Tariq Ramadan !).

Ces journalistes de l’agence Reuters et des chercheurs de l’Université d’Oxford ont publié un vaste ensemble de tableaux pour classer eux aussi les sites d’information et de réinformation sur une échelle suivant la fréquence et l’importance des Fake news.

Ils prétendent avoir fait d’immenses et longues recherches pour arriver aux résultats que  l’on peut retrouver  avec les liens suivants :

Partie A, ici

Lien B, ici

Une nouvelle fois, nous sommes très flattés, nous LesObservateurs.ch, d’avoir également été soumis à leurs « recherches », même si nous ne figurons pas parmi les sites classés parmi ceux qui pulient le plus de Fake News.

Une nouvelle fois il n’y a guère d’exemples concrets de Fake News!  Peut-on imaginer une étude qui se veut scientifique sans de nombreux exemples concrets et preuves empiriques en nombre, solides et déterminantes ?

Pour ce qui concerne notre site LesObservateurs.ch, faut-il rappeler que sur plus de 53.000 articles publiés (oui plus cinquante trois mille) on ne nous a encore jamais montré d'exemples concrets de fausses nouvelles. Ce qui n’exclut pas éventuellement certaines rares imprécisions ou erreurs, mais il est certain que si l’on voulait faire des recherches sérieuses et fondées empiriquement, il y aurait beaucoup plus de fausses nouvelles et de nouvelles réinterprétées idéologiquement dans les médias dominants du Système, ceux qui veulent tuer toute concurrence, surtout quand elle est de qualité, et que l’on ne trouve pas ailleurs pour les raisons mentionnées, et pourtant tant souhaitée par de très larges publics.

Ensuite,  même des études dites universitaire peuvent déboucher sur une vraie rigolade. Même la confusion règne parfois : par exemple entre notre site LesObservateurs.ch  et le site Lesobservers.france 24.com/fr/ !

Autre performance « scientifique » : notre site est défini comme un site français alors que le .ch (suisse) est présent dans le titre.

Bref un nouveau travail qui se veut sérieux, scientifique, objectif, de très grande qualité, de référence; cherchant en fait à disqualifier tous les autres médias, etc. Une nouvelle fois MDR. En réalité c'est d'une gravité extrême.

Il y a pire encore : cette "analyse" des journalistes de Reuters et de l'Université d'Oxford n'est pas un classement de sites selon leur degré de véracité mais carrément un classement de sites déjà jugés comme étant des fake news selon leur portée, puisque le titre même du rapport  est : "Average monthly reach of prominent French news sites, and some of de most popular false news sites (2017).". Il n'y a donc pas d'analyses pour savoir  si ces sites publient vraiment des fausses informations. On peut supposer qu'ils ont repris la liste du Décodex du Monde. considérée comme correcte par la doxa. Ainsi une manipulation de gauche devient magiquement une référence universitaire sans autre critique!

Ces journalistes et ces médias doivent vraiment se sentir très menacés pour tomber aussi bas. Ils semblent oublier que leur image ne sera pas rehaussée par ce genre de basses besognes, malgré l’abondance des tableaux et autres graphiques. Ou quand la poudre aux yeux devient de la poudre de perlimpinpin.Ils risquent tout au plus de se retrouver tous nus et d’aggraver encore leur cas.

Stop MensongeB

Voir aussi un autre article sur notre site LesObservateurs.ch, très étoffé, qui illustre et prouve les fake news et autres mensonges du journal Le Monde, ici

Uli Windisch, 18.2.2018

Un commentaire

  1. Posté par Dominique Schwander le

    Il est très important de toujours garder du recul sur tout ce qui est publié, par écrit ou à travers le télévisuel, et ne pas réagir dans l’émotion, car c’est justement l’effet qui est recherché par les manipulateurs qui nous mentent et nous désinforment.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.