Pétition : Nous continuerons à manger nos têtes de nègre

tête-de-nègre

Nos compatriotes d’outre Sarine lancent une pétition :

Wir essen weiterhin unsere Mohrenköpfe! 

.

Réflexions et précisions de Dominique Schwander sur la question :

Les crimes de haine sont des manifestations violentes d’intolérance. Dans les crimes de haine se trouvent toujours deux éléments : une infraction criminelle et le fait que cette infraction est commise en raison d’un mobile discriminatoire.

Ce n’est pas une vengeance, laquelle du reste, pour nous européens du centre, est un vil comportement qui ne sert à rien en réalité, même pour des dirigeants UE suite au Brexit.

L’idée de discrimination possède un sens plus large que celui de haine; un mobile discriminatoire suppose l’existence d’un grave préjugé, dans le sens de opinion adoptée sans examen et souvent imposée, vis-à-vis d’une caractéristique particulière d’une personne ou d’un comportement d’une personne.

La Cour européenne des droits de l’homme de Strasbourg restreint ce terme à son aspect péjoratif et définit la discrimination très largement comme « une différence de traitement entre individus placés dans une situation analogue qui manque de justification objective et raisonnable. » Les critères discriminatoires prohibés sont notamment le sexe, la race, la couleur, la langue, la religion, les opinions politiques ou toutes autres opinions, l’origine nationale ou sociale, l’appartenance à une minorité nationale, la fortune. »

Ces juges de gauche ont repris la Constitution sud-africaine de gauche qui donne aux citoyens le droit de ne pas subir de discrimination fondée sur la race ou le sexe, à moins que le gouvernement ne décide qu'une telle discrimination est juste: «La discrimination sur un ou plusieurs des motifs énumérés au paragraphe est injuste, à moins qu'il soit établi que la discrimination est équitable». 

Dit autrement, manger une tête de nègre est une discrimination équitable puisqu’on mange des petits suisses, du blanc battu et même, en vacances en Espagne le « pincho moruno » soit une sorte de brochette marinée dans un mélange d’épice, l’adjectif moruno signifiant littéralement  maure.

Dominique Schwander

 

22 commentaires

  1. Posté par JACAQUES Danielle le

    les Etrangers n’ont pas a changer NOTRE FRANCE dans tous les domaines religieux, langage, nourriture y compris le porc …nous sommes ENCORE une NATION JUDEO-CHRETIENNE …depuis plusieurs années les musulmans ont tués et fait fuir les JUIFS …maintenant c’ est la CHRETIENTE …..NOUS NOUS BATTERONS A FOND contre ce fléau macronique !!!!

  2. Posté par Riggi le

    Ce n’est pas parce que la France est envahie par les africains que nous sommes obligés de changer notre vocabulaire plusieur fois centenaire !

  3. Posté par Colombel le

    Ras le bol de toutes ces conneries

  4. Posté par Djoudi Brigitte le

    On a tjrs appellé des têtes de negres On continuera tjrs à manger des têtes de negres

  5. Posté par descamps le

    j aime tète de nègre car ça vient de mon enfances et mon mari aussi alors je veux que on les laisse comme ça

  6. Posté par wandres le

    Personnellement j’ai toujours appelé ces délicieuses boules  » têtes de nègre  » …. et pour tout dire il y a quelque jours j’ai été bloqué par FB à ce sujet … Ou allons nous ????

  7. Posté par François Eamile le

    Je suis un nègre qui aime beaucoup les têtes de nègres.

  8. Posté par pinto le

    depuis mon enfance, je mange des têtes de nègres, et pour moi rien ne changera, le nom est une image que l’on n’efface pas, donc cette friandise je continuerai à la nommer ainsi.

  9. Posté par Charles Alexis le

    Ce que j’aime le mieux avant tout dans une tête de nègre, c’est l’intérieur, mais, comme c’est blanc, je ne peux pas le dire trop fort sous peine d’être condamné sévèrement pour incitation à la haine raciale.
    En plus, comme j’exploite un nègre pour rédiger mes interventions dans ce forum, je risque cette fois-ci la taule, pas trop conviviale pour les têtes de babtous.
    J’espère que mes complices observateurs glisseront quelques friandises chocolatées parmi les oranges pour adoucir ma peine multicultu(r)elle.

  10. Posté par MARTINE le

    Bravo ! Excellent ! Oui, vive les délicieuses Têtes de nègre !!! Et signons tous la pétition !

  11. Posté par boudra le

    Oui c’est des têtes de Negre
    C’est depuis la nuit des temps c’est mon enfance…

  12. Posté par Boll le

    Cela s’est toujours appelé tête de nègre .il y en a mare de vouloir tout changer pour de faux problème; vous semez la merde partout pour nous monter les un contre les autres cela est voulu les français doivent toujours la fermer .mais le tonnerre commence à gronder

  13. Posté par Maurice le

    Déguster une tête-de-nègre en sirotant un petit-noir, c’est délicieux !

  14. Posté par Anne Lauwaert le

    et si tout le monde se mettait à parler vrai ? avec les mots du dictionnaire !

  15. Posté par Victoria Valentini le

    Bravo ! Excellent ! Oui, vive les délicieuses Têtes de nègre !!! Et signons tous la pétition !

  16. Posté par Meyer Pérez Yolande le

    Et un petit coup de blanc, ça vous dit, ou vous préférez boire en Suisse !

  17. Posté par Nicolas le

    Nous continuerons à manger nos têtes de nègre… et nos têtes d’albinos en chocolat blanc, na!

  18. Posté par Gaston Siebesiech le

    Moi je mange de la Tête de Moine, quel horreur et pire je me fait la religieuse du fond de caquelon à fondue!
    Qui ne mange pas de champignon noir ou Oreille de Judas? Même une commune Jura Français s’appelle Petit-Noir, de quoi broyer du noir dans le pays des droits de l’homme!
    http://www.linternaute.com/dictionnaire/fr/expression/noir/2/

  19. Posté par rikiki le

    Oui pourquoi tout changer… Tout cela n’est que littérature !

  20. Posté par Lucide le

    Bravo oui. Je n’ai personnellement jamais cessé de dire tête de nègre, étant réfractaire aux changements.

  21. Posté par Cécile le

    Bravo

  22. Posté par patureau le

    Tout à fait d’accord

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.