La gauche diabolise l’élection d’Ignazio Cassis: « La population suisse n’est pas prête à un glissement à droite. »

Cassis

Mathias Reynard (PS/VS)

«La gauche a des craintes légitimes. On se demande maintenant si le Conseiller fédéral Cassis sera comme le chef de groupe Cassis, très à droite et proche de l'UDC, ou plutôt comme le parlementaire Cassis, ouvert au dialogue et au consensus. Mais on pourrait bien se retrouver face à un bloc PLR-UDC au gouvernement, et ça, ce serait mauvais pour la Suisse

Roger Nordmann (PS/VD)

«C'est probablement un nouveau glissement à droite, et la population n'est pas prête à ça. Si la ligne politique du gouvernement va trop à droite, on ira dans le mur. (...) »

Source et article complet

13 commentaires

  1. Posté par Marie-France le

    Voilà du grain à moudre pour longtemps pour nos journaleux romans!(ce sont surtout eux qui sont mauvais joueurs ! Les Alémaniques et les Tessinois évidememnt, ont aplaudi à cette élection ) Le « contre.pouvoir »gaucho roman va pouvoir s’en donner à coeur joie !

    Bravo Monsieur Cassis! Tenez bon! Ne nous décevez pas !!

  2. Posté par bigjames le

    Il n’est pas fatigué de dire conneries sur conneries.
    Les socialistes à la dérive, sont les seuls abrutis à vouloir encore nous faire la morale et la leçon.
    Ils savent, EUX !!!
    Bande de bras casssés !!!

  3. Posté par Goupil mains rouges le

    Qu’on me cite un seul pays socialiste dont l’économie fonctionne. Il suffit de considérer la France de Hollande, la Grèce de Tsipras, l’ex URSS et tous ses satellites, ainsi que ne nombreux autres. La Chine ? Ce n’est pas un pays socialiste, mais une dictature communiste éclairée.

  4. Posté par My Suisse le

    Il faudrait que ces bras cassés changent de logiciel……la soumission à l’EU et aux muzz stop!

  5. Posté par Derek Doppler le

    C’est quoi ton problème, camarade marxiste? La quasi totalité des merdias, de l’administration et de l’éducation à ta botte ne te suffisent donc plus pour parvenir au grand soir?

  6. Posté par Aude le

     » La Population n’est pas prête à un glissement vers la droite ». Il vous le dit R.Nordmann.
    C’est un peu comme si Oscar Freysinger aurait déclaré (conditionnel passé) que la population ne « serait pas prête à un glissement vers la gauche ».
    Je fais sciemment ce parallèle, car il démontre une arrogance certaine du PS.
    Dans les faits, c’est bien à la gauche et aux médias Mainstream qu’ils s’adressent.
    Le Peuple ( mot qu’il n’utilise pas) car trop assimilable à l’UDC, n’a pas sa parole à dire pour l’élection d’un Conseiller fédéral. À l’instar de l’élection de S.Sommaruga au CF, qui elle, annonçait, sans que nous le sachions alors, un glissement vers la gauche de la gauche.
    Bref, R.Nordmann semble nous annoncer des heures sombres pour les affaires sociales de ce pays. Cependant, je vous le demande, quelle différence y avait-il entre M.Burkhalter et un M.Berset? Je n’en voyais aucune. Ce dernier n’a pas stoppé l’augmentation de la caisse maladie, bien au contraire.
    Quel intérêt à encore le Peuple sinon celui de constater que les plus grandes dépenses fédérales ont été accordées aux nouveaux migrants au détriment des plus modestes de nos citoyens.
    Ces discours de pures tactiques politiciennes nous passent au-dessus comme neige fond au Soleil.
    Pour le reste qui vivra verra!

  7. Posté par Marcassin le

    Ces branleurs oublient qu’un sondage auprès de la population a largement plébiscité M. Cassis.
    Par ailleurs, ce ne sont pas les suisses qui choisissent leurs Conseillers Fédéraux mais l’Assemblée Fédérale qui, pour une fois, n’a pas trahi le peuple.

  8. Posté par Pholos Bob le

    Dans le mur ,La suisse et l’Europe y est déjà et cela grâce à la gauche hallucinée. Les dégâts présents et futures deviennent irrémédiables.Heureusement les enfants de gauchos vont aussi payer l’addition.

  9. Posté par pepiou le

    Déni de réalité ou mauvaise foi. En élisant des Chambres fédérales majoritairement à droite, le peuple suisse a montré qu’il était effectivement prêt au glissement et ne voulait plus de cette gauche soumise à l’UE.

  10. Posté par Alain le

    Selon M. Nordmann un bloc PS serait bien sûr meilleurs pour la Suisse.

  11. Posté par romolo Tusino le

    C’EST LA GAUCHE QUI VA DROIT CONTRE LE MUR.
    BRAVO CASSIS BRAVO UDC BRAVO IL TICINO .

  12. Posté par Antoine le

    Je cite M. Roger Nordmann  » la population n’est pas prête à ça. Si la ligne politique du gouvernement va trop à droite, on ira dans le mur ».
    Si je regarde et en observant bien ce qui se passe actuellement, c’est à cause de la gôche qu’on va directement et à grande vitesse dans le mur !
    – L’immigration incontrôlée : aucun migrant/immigré n’est contrôlé avec ou sans papier. Pas de dépistage de maladies contagieuses … etc … responsable du DFJP Mme S. Sommaruga (PS)
    – Les services sociaux incompétents (avec budget  »illimité ») pour les autres avants les NÔTRES (exemple de l’imam haineux de Bienne qui nous a coûté 600’000.– Frs en 13 ans et qui reçoit 4’000 – 4500 Frs/mois …
    – Le budget du social est plus important que celui de l’éducation (canton de VAUD-responsable M. Maillard – PS), inadmissible !
    – La magouille proposée entre AVS (état) et 2ème pilier (privé) avec comme  »susucre » les 70.– Frs/mois en plus pour l’AVS. Je voterai NON !

  13. Posté par Bussy le

    J’aime bien le commentaire de Nordmann, en tant qu’élite socialiste, on peut être sûr qu’il sait bien ce que la population veut !!!! Allo, la terre, quel temps fait-il chez vous ?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.