10 commentaires

  1. Posté par Sergio le

    Situation ubuesque d’un pays à la dérive.

  2. Posté par Filouthai le

    C’étaient des lits de camp dans les chambres, comme celui sur lequel le Président Micron a posé lors de son voyage à St Barth ?

  3. Posté par Mady le

    Encore une fois (comme partout) les autres (et quels autres) avant les nôtres, et en plus il s’agit des forces de l’ordre. Quelle honte !!!!!

  4. Posté par Gabrielle le

    A quand une grève nationale des CRS et autres corps de polices, y compris et surtout ceux affectés à la sécurité des politiques ??? Comment peut-on exiger tant d’hommes et de femmes courageux alors que certains les rabaissent, les méprisent, les trahissent…

  5. Posté par colt seavers le

    la situation est plutôt comique mais je m aperçois encore que des migrants sont logés dans des hôtels au frais du contribuable français qui lui a du mal a joindre les 2 bouts ?
    comme en Italie ou la aussi les envahisseurs sont logés dans des hôtels …avec piscine

  6. Posté par Claire le

    On croyait avoir touché le fond depuis longtemps mais non, on creuse toujours. Quelle sera la prochaine félonie de ceux qui nous gouvernent pour mépriser, écraser, broyer et détruire leur peuple?

  7. Posté par Dupond le

    Pourquoi n’ont ils pas gazé les migrants comme ils ont gazé des manifestants FDS venus revendiquer pacifiquement le maintien d’une ligne ferroviaire touristique dans le sud de la France ? …..Ils étaient nettement plus motivés pour etre violent avec des compatriotes qui avaient souvent l’age de leurs parents …Je n’ai rien contre les FO au contraire ils sont indispensables ,mais ils ont entre les mains la tranquilité de nos dirigeants !!! alors que tous se mettent en greve de cette protection et ils verront bien que quand la menace se fera sentir chez les donneurs d’ordres que leurs logements décents ne leur seront pas retirés
    https://www.youtube.com/watch?v=DgmOFJGmees

  8. Posté par Grand Cru le

    Houlà , je n’arrive plus à mémoriser ! Il va falloir faire un recueil tellement les lumières qui nous rançonnent accumulent les conneries . Et nous ne savons que le sommet de l’iceberg .

  9. Posté par Aude le

    Ôtes-toi de là que je m’y mette.
    Avec la bénédiction de l’Etat.
    Et comment voulez-vous faire respecter la police?
    Ou une idée tordue des no-border ?
    Par la suite ce sera, ôtés-toi de ta maison, ôtés-toi de ta ferme et de tes champs, ôtés-toi de l’église que j’y implante une mosquée.etc.etc.
    Niet et Niet, va chez toi et reste-y.

  10. Posté par Antoine le

    Ceci rejoint le commentaire de :
    Posté par Sergio le 19 septembre 2017 à 18h40
    Les profs ne se révoltent pas, la hiérarchie les méprise. Les policiers et la gendarmerie ne se révoltent pas, la justice leur donne tort et soutient la racaille. Le pape se fiche ouvertement des chrétiens, les employeurs écrasent ostensiblement leurs subordonnés last but not least, les huiles qui nous gouvernent haïssent cette populace blanche, patriote et chrétienne qu’il faut à tout prix faire disparaître au plus vite.
    voir : http://lesobservateurs.ch/2017/09/19/insultes-martyrises-profs-ne-se-revoltent/
    C’est un SCANDALE de plus en France (on ne verra pas cela dans les merdias, TJ de 20H, etc …). On se fout des forces de l’ordre (Police, gendarmerie, CRS, etc …). Nous,  »pauvre » citoyen, c’est notre seule défense (à part nos poings). Les forces de l’ordre devraient lancer un avis de GRÈVE !!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.