Frère Pierre s’en va-t’en guerre

Yvan Perrin
Ancien Conseiller national
maudet

Pierre Maudet est en campagne en vue d'accéder à la place qui lui revient de droit, à savoir Conseiller fédéral. Si l'intéressé devait être élu par les médias, il serait déjà à n'en pas douter Président de la Confédération à vie. On ne lui trouve que des qualités, un peu comme à Emmanuel Macron avant de constater que l'étiquette ne correspondait pas au produit. Après quelques semaines de profonde euphorie, la France découvre la face cachée de celui qu'elle a placé à la présidence, un homme qui qualifie ceux qui ont l'outrecuidance de ne pas partager ses vues quant aux réformes qu'il impose de fainéants, cyniques ou d'extrêmes.

Dans le cas de Pierre Maudet, nous avons l'avantage de nous faire avoir en toute connaissance de cause si d'aventure l'Assemblée fédérale devait faire le choix de le porter à la magistrature suprême. L'homme est transparent, ou plutôt presque transparent. Son appartenance à la franc-maçonnerie relève de la sphère privée selon lui, il refuse donc de répondre à la question de savoir s'il a été initié ou non. Cette non-réponse jette une légère ombre. Que faut-il comprendre ? Que l'appartenance à la franc-maçonnerie relève de la maladie honteuse ? Que Pierre Maudet aurait honte de ses frères maçons ? On ne le saura jamais puisque la chose relève de la sphère privée. Que les indiscrets qui souhaiteraient savoir si un prétendant au gouvernement appartient à une société secrète veuillent bien garder leur désir de transparence pour eux, cela ne les regarde pas.

Pour le reste, Frère Pierre se montre volontiers plus loquace, surtout lorsqu'il est question de faire des appels du pied à la gauche. Les camarades n'y sont pas insensibles, qui échafaudent déjà le scénario de rêve. Elu, l'homme qui régularise les sans-papiers à grands coups d'opération Papyrus succèderait à Simonetta Sommaruga, elle aussi grande amie des clandestins, déboutés ou islamistes. La Dame reprendrait dans la foulée le Département des Affaires étrangères, histoire de poursuivre la dilution de la Suisse dans l'Union européenne. Orgasme garanti !

Pour celles et ceux qui portent encore quelque intérêt aux valeurs helvétiques, c'est bien entendu ce qui pourrait arriver de pire à cette Suisse qui subit déjà bien des violences de la part d'une gauche soucieuse de détruire ce qui fut avant elle. Les clandestins régularisés faute d'avoir su les renvoyer en temps et en heure, la Suisse protectorat européen en attendant l'annexion pure et simple, voici ce que l'élection du sémillant Genevois nous vaudrait. L'Assemblée fédérale doit maintenant choisir entre la Suisse et Pierre Maudet.

Yvan Perrin, 13.9.2017

2 commentaires

  1. Posté par Victoria Valentini le

    Super édito Monsieur Perrin ! Espérons que Maudet ne soit pas choisi! Les 2 autres ne sont pas top non plus… C’est comme choisir entre la peste, le choléra et le typhus… Aïe aïe… Nous sommes mal mis !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.