Elections allemandes. Le surveillant du vote devra-t-il démissionner pour cause de partialité ?

post_thumb_default
Elections allemandes. Le surveillant du vote devra-t-il démissionner pour cause de partialité ?

Le président de l’office fédéral allemand de la statistique, qui a été nommé par le ministre de l’intérieur comme « directeur du vote », avait été informé qu’un site internet voulait mettre en relation des électeurs qui ne voulaient pas voter avec des habitants n’ayant pas le droit de vote, pour leur prêter leur voix. Ce site a été entre temps revendiqué par un groupe d’« artistes », désirant faire de la propagande en faveur du droit de vote des immigrés. Au lieu de s’indigner de cette incitation à la fraude électorale, il s’est surtout inquiété que cette action donne la possibilité à des « populistes de droite » de flairer partout la fraude électorale. De nombreux internautes ayant demandé sa démission, il s’est platement excusé, mais cela suffira-t-il ?

http://www.pi-news.net/bundeswahlleiter-bezeichnet-waehler-als-rechtspopulisten/

Traduction (Claude Haenggli) : Les doutes se multiplient au sujet de la neutralité que devrait avoir Dieter Sarreither comme président de la commission de contrôle. De l’avis de juristes chevronnés, il s’agit bien, dans le cas de son commentaire haineux, d’un réel délit de la part d’un représentant d’un organisme officiel.

Claude Haenggli, 10.9.2017

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.