8 commentaires

  1. Posté par bonardo le

    C`est un scandale ,une honte ,un coup de pied au cul à ce triste sir ,mais que se passe t`il dans notre pays : que fait Celsa ? Que fait Ada ?

  2. Posté par Hexgradior le

    Bon vent!

  3. Posté par pierre frankenhauser le

    C’est pas trop tôt. Espérons que cela ne soit qu’un début. Nos autorités doivent faire le ménage, pour des finances publiques qui puissent se redresser et une société plus juste. Un bonhomme qui n’est pas menacé dans son pays d’origine n’a rien à faire chez nous. Si ce profiteur avait par contre été par exemple une femme Nuer (peuple persécuté au Soudan du Sud), j’aurais été le premier à prendre sa défense (et encore, l’Afrique fait 23 millions de km2), mais là il ne faut pas pousser.
    https://lareleveetlapeste.fr/mont-violee-suis-nuer-soudan-sud-violences-sexuelles-arme-de-nettoyage-ethnique/

  4. Posté par Michel le

    Il devra retourner dans son pays d’origine, il sera expulsé…Merci de nous faire connaître la suite de cette affaire.

  5. Posté par Tommy le

    D’ici qu’il quitte la Suisse, on assistera à des marches blanches, des recours des avocats Lob et Dolivo, des collectifs de défense des opprimés et autres.
    Et, de guerre lasse, on oubliera et il restera, pour faire une énième exception.

  6. Posté par Bussy le

    L’aide sociale pour les étrangers devrait être versée proportionnellement aux années de travail en Suisse, dans ce cas, le canton aurait fait économiser 70’000 francs aux contribuables.
    Et combien d’autres dans cette situation ? A Genève, l’aide sociale augmente de 100 mios chaque année…..

  7. Posté par Pazos Hermida le

    Bien fait

  8. Posté par Christian le

    C’est un très bon signal, en particulier provenant d’un gouvernement à majorité de gauche ! Que d’autres s’en inspirent !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.