13 commentaires

  1. Posté par Marchand le

    Lorsque l’on arrive pas à se défendre, ben on se tait. Bien que l’on peut aussi se taire pour laisser faire les choses.

  2. Posté par G. Vuilliomenet le

    @ leone

    Pas tout-à-fait, elle peut, je pense, bloquer une adresse électronique, la signaler comme spam ou indésirable.

  3. Posté par yva le

    Addolorata sei solo una grand caffona… non meriti rispetto. E questa l imagine dei italo svizzeri que vuoi dare?

  4. Posté par JeanDa le

    Ainsi MME DÉMOCRATIE (pas gonflée l’ADADAME !) ne veux pas voir les avis de ceux qui ne pensent pas comme elle ?
    Et encore … « penser comme Ada Mara » me semble être l’exemple parfait de ce qu’est un OXYMORE …

  5. Posté par leone le

    Son adresse électronique au parlement ne peut pas être fermée: ada.marra@parl.ch

  6. Posté par Claude le

    Qu’elle fasse son déni de RÉALITÉ, le réveil en sera plus dur !

  7. Posté par G. Vuilliomenet le

    Ne donne-t-elle pas elle même les bâtons pour se faire battre? Dur dur d’assumer des propos insultants comme « la Suisse n’existe pas » et autres mensonges comme quoi les Suisses sont xénophobes, fermés sur eux mêmes, etc…

    De toutes manières, à quoi bon tenter de discuter avez des dogmatiques, c’est comme tenter de raisonner quelqu’un qui a la foi chevillée au corps.

  8. Posté par Hexgradior le

    Peut-être, croyait-elle qu’en pondant pareille énormité (la Suisse n’existe pas) à la limite de la provocation, elle recevrait des félicitations et des fleurs.
    « Des commentaires beaucoup trop haineux, une démocratie blessée » dit-elle. Que de grand mots! Quel théâtre! J’y vois plutôt une saine réaction de gens qui refusent de suivre Ada dans son délire progressiste et mondialiste. Un délire qui ne saurait souffrir d’aucune critique bien entendu puisque les gauchistes tels qu’Ada, tous grands démocrates qu’ils sont, ont le monopole du Bien et de la Vérité.
    Bref, Ada ferait mieux de fermer son compte Facebook, ça nous ferait des vacances…

  9. Posté par Julie Rochat le

    Si cette chère Ada pouvait surtout fermer sa grande bouche qui ne lui sert qu’à sortir des conneries !!

  10. Posté par pierre frankenhauser le

    Eh bien qu’elle ferme seulement les commentaires sur son compte face de bouc. Ainsi, elle aura l’impression que ses saintes écritures ne peuvent être remises en question, ne peuvent être critiquées en aucune façon, un peu à l’image du merveilleux livre écrit dès l’An 616 par un éleveur de chèvres. Et là, en effet, la démocratie ne risque plus d’être blessée, puisqu’elle est inexistante.

  11. Posté par RealrecognizeReal le

    Ça installe une dictature/censure et ça nous parle de démocratie en même temps. Aussi logique que de vivre dans un pays en le haïssant constamment, qu’elle se suisse ide.

  12. Posté par Wild le

    La Suisse existe bel et bien dans le cœur des vrais Suisses, On peut mourir pour la SUISSE si
    besoin

  13. Posté par Carole le

    Mais elle sait cette bécasse que c’est elle qui blesse la démocratie et elle s’étonne des conséquences. Tous les mêmes ces socialos. Et nous, on doit supporter sa politique anti suisses et pro étrangers. Elle est gonflée quand même cette femme…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.