3 commentaires

  1. Posté par jsg le

    Parlons-en de leurs vaccins ! Ils veulent imposer des mélanges, même si dans le lot, un de ceux-ci est à proscrire pour un cas particulier. Exemple, que ces « je suis scientifique, alors tu fermes ta gueule »: Dans le vaccin de l’hépatite B il y a dix ans, il y avait dans une recommandation du labo parue aux State ; de ne pas le prescrire à des enfants pour telle raison…. illisible et inaudibles au pauvre médecin de quartier français submergé par le boulot… Moralité une maladie auto-immune démolit la physionomie du pauvre gosse à quatre ans ! avec le regard imbécile des « scientifiques » qui faisaient semblant de ne pas comprendre. L’afsa informée par LR, il y a dix ans, délègue un « grand » hopital pour procéder au suivi… Moralité 10 ans après on attend toujours la convocation… L’enfant a grandi avec son handicap visible… et sa peine contenue. Je hais ces « gens qui savent tout » !

  2. Posté par BERNARD le

    la France est éternellement baignée par une volonté politique d’Ignorance.
    Le peuple cautionne cette Ignorance en votant à chaque élection pour une politique TOTALE d’ignorance dans TOUS les domaines de la vie de chacun et ce depuis 1968.
    Le Professeur Joyeux ne fait que son JOB : soigner.
    SUR ce sujet, JE sais de quoi je parle puisque j’ai du faire soigner mon fils à Lausanne suite à une grave maladie de 2007 à 2009 et non sur mon lieu de résidence (j’habite à valence en France). Merci, mes AMIS SUISSES.
    Que la France continue à maintenir sa logique d’Ignorance et Tous les cerveaux apporteront leur SAVOIR , ailleurs.

  3. Posté par Citoyen outré le

    C’est MON corps et c’est donc moi qui décide. Vouloir obliger les gens à se faire vacciner est un abus de pouvoir. Pour ma part, je désobéirai avec un plaisir non-dissimulé.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.