Roubaix : ils installent des pièges pour attraper les policiers comme en Afrique pour capturer les bêtes sauvages

tiger-pit-2

Nous ne sommes pas en Afrique, ni à Gaza mais dans le quartier des Trois Ponts à Roubaix.

Les musulmans creusent des pièges au fond desquels ils disposent des objets métalliques tranchants pour blesser la police comme on apprend en Afrique pour attraper les tigres.

Trois trous d’une profondeur de quatre-vingts centimètres à un mètre ont été creusés, remplis d’objets tranchants (lames, verre) et recouverts d’herbe dans un terrain vague à proximité de l’avenue Kennedy, à Roubaix.

Suite

6 commentaires

  1. Posté par RENAIDE le

    Ils ont le VICE dans le sang…..rien ne les arrêtera !!!

  2. Posté par Marsac le

    Les sauvages qui font ça, puisqu’ils ont le mal du pays, il faudrait les punir selon les coutumes de leurs pays originel ou de celui qu’ils adulent. Et à leurs frais.

  3. Posté par anjufre le

    En Afrique il n’y a pas de tigre !!!

  4. Posté par Vengeur le

    La France est foutue..effectivement cela ne changera rien sur le fond…vous avez raison.

  5. Posté par Spipou le

    Etienne, vous avez raison, mais comme vous le dites, ça ne change rien au fond de l’article, c’est surtout ça qu’il faut voir. Tigre ou lion… Le policier, lui, existe dans le monde entier. Je doute que les pays africains tolèrent ce genre de trucs contre leurs propres policiers.

  6. Posté par Etienne le

    Même si ça ne change rien sur le fond, sur la forme, il faudrait faire un effort. Pour la crédibilité.
    Le tigre est asiatique. Il n’y a pas de tigre en Afrique. A moins que dans un zoo, qui sait ?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.