Le vrai problème de l’Afrique selon Emmanuel Macron ? Les Africaines qui ont «sept à huit enfants»

macron

En marge du G20, le président français a livré sa vision du sous-développement de l'Afrique. Selon lui, l'aide économique ne sert à rien, car le problème du continent serait avant tout d'ordre démographique : les Africaines font trop d'enfants.

Interrogé lors de sa conférence de presse en marge du G20 le 8 juillet dernier sur la question du développement de l'Afrique, le président français a tenu des propos sujets à controverse sur la natalité africaine. Selon lui, le problème majeur du continent africain n'est pas économique, écologique ou politique, mais démographique.

«Le défi de l'Afrique, il est civilisationnel aujourd'hui», a déclaré Emmanuel Macron. Identifiant plusieurs facteurs de trouble, comme les «Etats faillis ou les transitions démocratiques complexes» dans certains pays africains, le président français a toutefois jugé que ceux-ci étaient secondaires :

Quand des pays ont encore sept à huit enfants par femme, vous pouvez décider d'y dépenser des milliards d'euros, vous ne stabiliserez rien

Pour le chef de l'Etat, le développement de l'Afrique sera donc impossible tant que les femmes du continent continueront à avoir, comme il l'affirme, de nombreux enfants. Pourtant, aucun pays au monde n'a de taux de fécondité aussi élevé qu'il l'affirme, et même si le Niger ou le Burundi affichent des moyennes élevées (avec plus de six enfants par femme), la moyenne de l'Afrique sub-saharienne est de cinq enfants par femme – elle est d'ailleurs en très forte diminution, puisqu'elle était de 5,5 enfants par femme il y a dix ans.

Les liens entre surpopulation et sous-développement font d'ailleurs l'objet de travaux universitaires qui, comme le note Libération, tendent plutôt à prouver que le second est la cause de la première. La sortie du président semble prendre ces conclusions scientifiques à rebours.

Source

16 commentaires

  1. Posté par Marcel Prout le

    Les européens appliquent la « stratégie k » de reproduction : faire peu d’enfants et en prendre grand soin pour qu’ils atteignent l’âge adulte. Les africains pratiquent la « stratégie r » de reproduction : faire beaucoup d’enfants afin que quelques uns survivent jusqu’à l’âge adulte. Or, la médecine moderne (vaccins, antibiotiques, etc.) est totalement inadaptée à cette dernière stratégie : tous les jeunes survivent. D’où une croissance exponentielle, incontrôlée et catastrophique de la population.

  2. Posté par Brélaz François le

    Les femmes font des enfants dès l’âge de 15 ans. Dans le même laps de temps, il y a 3 générations en Europe et 4 en Afrique.

  3. Posté par hausmann conrad le

    Pour une fois Macron parle juste!

  4. Posté par Claire le

    Macron dénonce la fécondité des Africaines ET en même temps (son expression favorite!) il ne fait strictement rien pour juguler l’immigration africaine en France, bien au contraire, les Africains affluent de plus en plus et on n’arrête pas de les évacuer de Calais ou du nord de Paris pour les déverser dans les malheureuses campagnes encore préservées. On vide l’océan avec une cuillère.
    Incohérence, politique de gribouille, de gauche et de droite, du grand n’importe quoi.
    Seule petite note d’espoir, ce type qui s’est fait élire comme un beau produit marketing commence à dégringoler dans les sondages. En effet, la petite majorité de Français qui l’a élu commence à se rendre compte qu’il continue la politique de Hollande et pour cause, il a été pendant 4 ans à son gouvernement, en pire, si c’était possible.
    Les macronolâtres commencent à déchanter, mais ce sont tous les Français qui paient.

  5. Posté par trafapa le

    Vous allez me trouver égoïste ; c’est mon problème .

  6. Posté par Claude le

    Cela fait 60 ans qu’il y a des collectes de fonds pour aider l’Afrique. Résultats :
    1) Les dictateurs s’en ont mis plein les poches
    2) Les ONG, par les campagnes de vaccination, ont accentué la démographie galopante
    3) Les grands groupes pharma ont fait des gains extraordinaires
    4) L’éducation et le planning familiale en Afrique ont été complètement  »oubliés »
    5) Aujourd’hui, l’Afrique déborde et nous envoie par vagues successives ses migrants/immigrés économiques.
    C’est pas très bien réfléchi … il y a un blême

  7. Posté par kitty le

    Les africains ne savent pas nourrir leurs enfants, mais continuent à en faire en veux tu en voilà, ces africaines qui pondent 7 à 8 enfants, qui eux mêmes en pondront 7 à 8, ça devient ingérable en afrique, alors ils viennent en Europe transporter leurs innombrables problèmes et progénitures. Ce sont des assistés , ils seront toujours incapables de s’élever et de s’autoréguler.
    Ils ont toujours été habitués à l’aide humanitaire alors que leur pays regorge de richesses.

  8. Posté par Chouette le

    Traduction : l’Europe importe actuellement le problème!…. mais nous le savions déjà!

  9. Posté par Bilou le

    @ Bernard, certaines ONG ont pour mission d’informer ces dames sur la contraception. Le problème est qu’elles ou leur mari refusent cette option pour des motifs religieux… J’avais vu, il y a quelques temps, un reportage édifiant à ce sujet.

  10. Posté par Christian Hofer le

    Vous avez raison le Taz, c’est simplement un discours pour caresser les gens de droite dans le sens du poil alors que tout le monde sait que la démographie africaine pose problème. C’est de l’électoralisme pur qui ne coûte rien, des mots sans aucune conséquence. Ainsi le bulot de droite va penser que ce président n’est « pas si mal » et va continuer à voter pour des gens qui coulent la France.

    Quant aux Africains, ils ne veulent pas changer, ils ne changeront pas et ce n’est pas à nous de reprendre leurs problèmes.

    La France a favorisé la démographie algérienne par le biais de ses hôpitaux, vaccins, hygiène. Et quels sont les remerciements? Le président algérien exige encore et toujours des excuses. La racaille algérienne fait sa loi dans les banlieues. L’immigration pèse de tout son poids sur le système social et éducatif français. Elle l’endette. Voilà ce qu’à donné cette démographie.

    Et on ne peut pas agiter le spectre de la pauvreté en Algérie. Ce pays est l’un des plus riches sur le plan des ressources. Ils ne savent même pas les exploiter. Ils sont pétris de corruption.

  11. Posté par Le Taz le

    Excellent commentaire de Enebre! Ces campagnes de vaccination et de distribution d’antibiotiques sont en grande partie responsables de l’explosion démographique africaine et qui s’en est mis plein les poches, C’est pour acheter, pour vendre…

    Quant à Macron, lui qui incarne si bien le vrai problème qui ronge la France, il vient nous sortir des vérités de la palisse, du genre il y a de l’eau dans le lac et les merdias crient au génie… Mais dans quel monde vit – on???

  12. Posté par SAINT-MARC Jean-Paul le

    Effectivement, la démographie est le premier problème de l’Afrique avant la corruption, l’exploitation par les multinationales héritières des exploitants colonialistes voulant faire du flouse (pas les peuples, les élites, la bourgeoisie, les boursicoteurs,…), et même la religion (qui d’ailleurs encourage la démographie) !
    Entre 1960 et 2016 la population de l’Afrique est passée de 284 millions à 1,216 milliards d’hab., soit une multiplication par 4,28 malgré les guerres et génocides, les famines, les épidémies…
    La grande majorité des pays ont plus de 40% de leur population de moins de 15 ans… L’éducation est donc un gouffre… Impossible pour ces pays de s’en tirer…
    Pour une fois que Macron sort une réalité…

  13. Posté par Bernard le

    Enfin on ose en parler. Chaque que fois que je rencontre des ONG qui quêtent pour l’Afrique je dis la même chose.
    Lorsque une ONG investira pour le planning familiale et la diminution du nombre d’enfants par femme alors oui je serai d’accord de participer financièrement.
    Bravo à M. Macron d’avoir osé dire tout haut la vérité.

  14. Posté par Bussy le

    Tout le monde le sait, mais c’est très bien qu’un président ait le courage de le dire !
    Quant aux conclusions scientifiques, à qui profitent-elles ?
    Avec une démographie maîtrisée, l’Afrique pourrait être un petit paradis, terres fertiles, pas besoin d’arroser comme chez nous, climat idéal…
    Et c’est certainement pas en prenant leur trop-plein de naissances qu’on va arranger quoique ce soit !
    Sans parler de recolonisation, ça serait peut-être bien que tous nos grands mondialistes tellement ouverts aux autres cultures fassent leurs valises et aillent aider les Africains sur place !
    Pour finir, une petite question : j’ai lu que la maternité à Genève tourne à plein régime…. à qui est-ce dû ?

  15. Posté par Bilou le

    M. Macron n’a pas tort. Mais il n’a rien inventé, c’est un fait que même le benêt du village a compris depuis longtemps. Et cette démographie effrénée ne va pas cesser puisqu’elles et ils ont compris qu’en nous expédiant la marmaille, la bienpensante et repentante Europe va les vêtir fashion, les nourrir selon leurs exigences, leur offrir smartphone et abonnement, être aux petits soins médicaux et dentaires, les intégrer dans les écoles et clubs de sport.

  16. Posté par enebre le

    La surpopulation était programmée depuis longtemps, plus de vingt par les campagnes de vaccinations.
    Ce continent avait une auto-régulation des naissances qui équilibrait la démographie avec les ressources disponibles apportées par le niveau de développement personnel des africains.
    Conclusion : Les philanthropes étaient plutôt des génocidaires, sous couvert de bonnes actions, à l’époque j’y étais en Afrique et cette conclusion était déjà pour moi évidente.
    Mais je me faisais insulter lorsque je disais que les ONG allaient provoquer un chaos indescriptible, en modifiant l’équilibre démographique de ces populations, chaque village que j’avais visité, était déjà au maximum avec leurs ressources, et la perte d’enfants à bas âges était dans l’ordre des choses.
    Mais ces campagnes vaccinales ont générées tellement d’argent pour leurs promoteurs que aucune analyse de l’impact social n’a été divulguée.
    Tout était donc prévisible, et ils l’ont fait et même reçu des médailles d’honneurs.
    Aujourd’hui encore l’opinion se contente de voir et juger le monde au premier degré, pourtant il y a des coupables à ce qu’il se passe et personne n’ose en parler. Il serait quand même bon d’en parler, d’autant qu’avec les milliards qu’ils ont gagnés, il y aurait de quoi remettre un peu d’ordre.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.