Orbán : le plan de Soros est en train d’être appliqué à Bruxelles

orban-7-7-17

Le Premier ministre Viktor Orbán a donné ce matin [7 juillet] une interview dans l’émission « 180 minutes » de Kossuth Radio.

Au sujet de l’actuelle campagne d’affiches du gouvernement, il a affirmé que le plan d’immigration de George Soros est en train d’être mis en œuvre à Bruxelles, et qu’il était bon que le peuple hongrois en soit informé.

Un des éléments de ce plan est d’amener un million de migrants en Europe chaque année.

Le second élément serait une autorité européenne de l’asile, qui soustrairait ce domaine à l’autorité des pays membres. Ceux-ci ne pourraient plus décider qui ils admettent.

Au sujet de l’immigration, chacun en Europe sait que la Hongrie a raison. Cependant, l’Europe n’est pas guidée par le peuple, mais par des faiseurs d’opinion liés à la gauche par l’idéologie et les intérêts financiers, et dont les décisions sont contraires aux intérêts de leur propre pays. En même temps, les politiciens européens sont toujours plus nombreux à exiger la fin de l’immigration, si bien que le tournant ne manquera pas d’arriver tôt ou tard.

Tout le monde sait que répartir les migrants déjà admis n’est pas la solution. Ce qu’il faut, c’est stopper en Libye ceux qui n’ont pas encore traversé, et expulser d’Europe ceux qui y sont déjà, au lieu de se les refiler mutuellement comme des patates chaudes. Tant que l’Europe parle de répartition des migrants, en Afrique cela sonne comme une invitation.

Au sujet de la Libye, Viktor Orbán estime qu’il n’aurait pas fallu tuer Kadhafi. Personne ne dit que c’était une démocratie exemplaire, mais au moins il y avait un gouvernement. C’est une « folie européenne » que cette pratique d’exiger que les principes en usage dans les pays occidentaux soient aussi appliqués dans des régions ayant d’autres civilisations. Cela détruit leur stabilité. Du temps de Kadhafi, il n’y avait pas de migration massive, car il y avait un accord entre l’Italie et la Libye. Les leaders européens sont responsables de la situation actuelle, dit V. Orbán. Des forces armées européennes devraient être stationnées sur la côte nord de la Libye.

Au sujet des ONG, V. Orbán relève que l’Italie est maintenant confrontée au même problème que la Hongrie en 2015, quand la principale route migratoire passait par les Balkans. Ces réseaux internationaux sont financés par Soros et ils aident les migrants à franchir les frontières illégalement, ils secourent des criminels et des terroristes. Les seuls en Hongrie qui ne sont pas prêts à reconnaître « ces faits évidents » sont les médias de gauche et ceux financés par Soros.

V. Orbán s’attend à voir toujours plus de nations rejeter des plans comme ceux de Soros, et « après l’Italie, nous attendons l’Etat membre suivant qui rejoindra notre club ».

Frans Timmermans, premier vice-président de la Commission européenne, a a cru bon de comparer la situation migratoire actuelle à la vague des réfugiés hongrois de 1956. V. Orbán a répliqué qu’en 1956, tout gouvernement d’Europe occidentale qui aurait dit que les Hongrois venaient d’une autre culture [« were culturally alien »] serait tombé. La Hongrie est un pays chrétien et fait partie de l’Europe. Il ne faut pas faire de comparaisons idiotes.

Quand les Hongrois ont été forcés de fuir leur pays, ils n’ont pas traversé la frontière à leur guise. Ils ont suivi les instructions des gardes-frontière et ont sagement gagné les camps de réfugiés en Autriche, où ils sont restés pacifiquement pendant des années, avant d’être répartis dans d’autres pays. Des gens qui se mettent en route, piétinent les barrières, disent ouvertement qu’ils veulent violer les lois européennes et les lois nationales, qui nous dictent où ils veulent aller et disent que personne ne peut les arrêter, non, il n’y avait rien de tel en 1956.

Au sujet de Trump et de sa visite à Varsovie la veille, V. Orbán a souligné l’importance du fait que le président américain ait décidé de prononcer son premier grand discours programmatique en Europe centrale et spécialement dans la capitale polonaise. Sur la migration, les positions des Etats-Unis et de l’Europe centrale coïncident : il faut protéger les frontières, et emprisonner les migrants [illégaux].

[…]

En réponse à l’affirmation du chancelier autrichien Chritian Kern, l’autre jour, sur les divisions au sein du groupe de Visegrád (V4), V. Orbán rappelle qu’en politique il n’est jamais bon de prendre ses désirs pour la réalité. L’Autriche est un pays talentueux, à haut niveau de vie, mais en politique étrangère elle est un peu perdue.

[…]

Adaptation Cenator pour Les Observateurs

Communiqué de presse officiel en anglais

Interview entière en hongrois (audio)

14 commentaires

  1. Posté par aldo le

    Encore un LGBT, il doit être trans sinon il se serait fait appeler Freros. Soros ça fait vraiment tante.

  2. Posté par Lucie le

    Une peu d’Histoire pour comprendre les motivations de Viktor Orban:

    « La Hongrie, un petit pays mais une grande nation. Au 16ème et 17ème siècle, les Hongrois résistaient contre l’envahisseur Ottoman. En 1956, ils se révoltaient contre la dictature communiste imposée par Staline. Aujourd’hui, ils refusent la politique migratoire que veut leur imposer l’UE et la mafia capitaliste et mondialiste. »

  3. Posté par Lucie le

    @ Chantal bien-sûr que Soros influence la politique suisse, et pas que le PS. On sait aussi que le Conseil Fédéral et les 7 sages suivent le mouvement en raison de la sacro sainte collégialité!

    Sinon, ai bien lu tous les commentaires très pertinents je n’ai rien à ajouter pour ma part.

  4. Posté par Fleeps le

    Si justice existe, j’espère voir de mon vivant ces familles de banquiers internationalistes derrière les barreaux pour le restant de leur vie.

  5. Posté par toyet le

    Euh…. Orban, leucémie foudroyante ou crise cardiaque.

  6. Posté par miranda le

    Mr SOROS nous prend-il pour de grands naïfs?
    son entêtement, en sa qualité de représentant de l’Oligarchie financière mondiale made in USA, nous conforte dans l’idée, qu’au delà du service rendu par ces immigrés pour la création d’une
    nouvelle main d’oeuvre au très bas salaire et corvéable à souhait,

    se profile aussi le projet d’une immense déstabilisation des nations européennes blanches qui ont malheureusement contribué à la « solution finale » dans le passé.

    Mais les européens ne doivent pas être accusés dans leur ensemble de cette horreur. Ils n’ont pas à payer le prix de méfaits commis par une minorité d’individus, qui ont d’ailleurs été jugés.

    L’impression qu’il s’agit d’une revanche se fait de plus en plus sentir. Comme si nous étions dans « Holocauste contre nouvel Holocauste (génocide lent des nations blanches européennes).

    A cela s’ajoute le projet d’une gouvernance mondiale qui s’exercerait en terre d’Israël en attendant la venue du messie. (il suffit d’écouter Mr Attali qui ne s’en cache pas sur you tube).

    Ces êtres des « hauteurs » financiers de surcroît, sont tellement COUPES de la réalité, qu’il leur semble très possible de soumettre le monde entier à leur projet. Leur plan doit aboutir, leur plan doit réussir.
    Et non, MR SOROS, ce plan ne peut pas réussir, car jamais aucun peuple n’abandonnera ses particularités. Jamais les êtres qui composent ses peuples n’accepteront de devenir des êtres INDIFFERENCIES, des zombis.

    Que ces peuples vous résistent ne vous conviendra sûrement pas et comme à chaque fois qu’une résistance s’exprime, on produit des guerres, évidemment. Laquelle allez-vous nous inventer?

  7. Posté par JeanDa le

    Monsieur Orban est en train de s’imposer en véritable leader européen une fois la chute des criminels qui la dirigent actuellement. Merci la Hongrie, merci la Pologne, la Tchéquie, la Slovaquie, mais aussi la Serbie et d’autres qui se réveillent comme l’Autriche, les pays baltes, etc ….
    Grâce à eux, l’europe risque de survivre !

  8. Posté par Pierre H. le

    @Chantal

    Micheline Calmy Rey travaillait (peut-être encore) pour l’Open Society de George Soros…

  9. Posté par Thierry le

    NON, la France n’est pas responsable comme vous le dites si bien. Ça suffit d’accuser de tous les maux la France. Sarkozy ainsi que David Cameron sont sans aucun doute parmi les responsables de ce qui s’est produit en Libye. N’oublions pas l’ONU dans la liste des responsables.

  10. Posté par colt seavers le

    ils sont peux nombreux en politique a être aussi lucide de nos jours , ils ne sont que 4 Orban , Geert wilders , Marine et la première dame polonaise , a part eux tous les autres politiciens d Europe sont sur Mars

  11. Posté par Le Taz le

    Ce que dit Monsieur Orban correspond à 100% à ce que j’ai découvert en une dizaine d’années de recherches. Les forces néo-bolcheviques financées par les mêmes familles de banquiers internationalistes qui ont financé le coup d’état en Russie sont en train de nous envahir de musulmans et d’africains dans le but de détruire les peuples européens, de détruire les états nations et d’imposer une dictature totalitaire en Europe. Les pays de l’est comprennent mieux ce qui se passe car ils ont déjà vécu sous le dictât des commissaires politiques bolcheviques. L’invasion migratoire n’est qu’une arme de destruction massive, nos véritables ennemis ne sont pas les musulmans ou les africains mais la mafia mondialiste qui organise leur venue en Europe. Tous les gouvernements d’Europe de l’ouest sont infiltrés par des agents de cette mafia mondialiste et ceci au plus haut niveau. Et les moutons incultes qui se laissent manipuler par la boîte à images n’y comprennent absolument rien!!!

  12. Posté par Sobolef le

    Il est déprimant de constater à quel point les gens confondent l’ EFFET (l’invasion), qu’ils fustigent à juste titre, de la CAUSE (de l’invasion), qu’ils ignorent, feignent d’ignorer, ou refusent même d’envisager, tant leur cerveau est lavé. Il est vrai que mentionner cette cause peut conduire à de graves ennuis tant les chiens de garde en la matière sont violents. Soros est l’une des faces visibles de la cause. Il est l’un des Maîtres-d’oeuvre d’un plan prévu de longue date devant conduire au Nouvel Ordre Mondial totalitaire (d’essence communiste, l’UE étant une variante « affinée » de l’URSS). Il n’est pas surprenant que ceux qui s’opposent à l’invasion et à Soros sont ceux qui ont déjà subi le joug du communisme bolchévique. Ils ont compris, eux, et ils savent à qui ils ont affaire !

  13. Posté par chantal le

    qu’il faudrait s’interroger sur l’influence de Soros sur le PS suisse au vu de leur politique inacceptable et dangereuse

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.